Page d accueil

Spécialiste des nouvelles & commentaires

"Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie", écrit Pascal dans un fragment célèbre des Pensées [206]

"Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie", écrit Pascal dans un fragment célèbre des Pensées [206]. Nul penseur n'aura davantage fait perdre à l'homme sa place dans l'univers. On voulait qu'il soit au sommet de l'échelle des êtres, plus haut que l'ange puisque le Verbe s'est fait chair, ou encore qu'il soit avec Descartes établi "comme maître et possesseur de la nature". Voici qu'il n'est plus un centre, mais un milieu, perdu entre ces deux infinis de l'univers et de l'atome, sans place assignée. Il faut relire, à la lumière des découvertes contemporaines de l'astronomie et de la physique subatomique, l'admirable fragment 72 intitulé "Disproportion de l'homme". Notre galaxie n'est rien de plus qu'un appendice, jeté dans un coin de l'univers ? "Tout ce monde visible n'est qu'un trait imperceptible dans l'ample sein de la nature. Nulle idée n'en approche. Nous avons beau enfler nos conceptions, au-delà des espaces imaginables, nous n'enfantons que des atomes, au prix de la réalité des choses. C'est une sphère dont le centre est partout et la circonférence nulle part". Etc, etc. Il faudrait tout commenter et d'abord lire et relire.

A propos du billet que je viens de republier "Passer à côté de la beauté"

A propos du billet que je viens de republier "Passer à côté de la beauté".
Par une glaciale matinée de janvier 2007, un homme entre deux âges jouait du violon dans le hall d'une station de métro de la ville de Washington. Pendant près de quarante-cinq minutes, il interpréta des partitions parmi les plus belles et les plus difficiles du répertoire, notamment les Partitas de Jean-Sébastien Bach. Faisait-il grincer son archet ? Jouait-il mal ? Il faut le croire si l'on en juge par la réaction des passants, pressés, il est vrai, de se rendre à leur travail. Quelques-uns s'arrêtèrent un instant, bientôt repartis ; un jeune homme s'appuya au mur, puis repris hâtivement son chemin après avoir jeté un œil à sa montre ; un enfant de trois ans voulut s'attarder, aussitôt tiré par la main de sa mère et la chose se répéta à plusieurs reprises avec d'autres bambins qui, visiblement, étaient les seuls à être attirés par le spectacle. Sur les centaines de voyageurs qui défilèrent devant lui, six d'entre eux s'arrêtèrent un court moment pour l'écouter, alors qu'il enchaînait les œuvres dans l'indifférence quasi-générale. Seule une personne l'avait reconnu. Au bout d'une heure, il s'arrêta, rangea son violon dans son étui, et ramassa les 32 dollars qu'il avait récoltés dans son chapeau. Puis il partit aussi invisible qu'il était arrivé. Sans applaudissement, ni remerciement.
L'homme qui disparaissait ainsi était Josuah Bell, l'un des plus grands violonistes contemporains, et il avait joué sur un Stradivarus de 1713, d'une valeur de plus de 3,5 millions de dollars, les plus belles œuvres composées pour cet instrument. Quelques jours auparavant, l'artiste, mondialement célèbre, avait donné un concert à Boston où il avait été ovationné par les auditeurs lesquels avaient payé 100 dollars leur place.
Cette histoire véridique est le résultat d'une expérience, organisée par le Washington Post, consacrée à la perception, au goût et aux priorités que les individus considèrent comme importantes.

Versailles sous la neige, plus que jamais, l'art du jardin se révèle pure géométrie des formes

Versailles sous la neige, plus que jamais, l'art du jardin se révèle pure géométrie des formes. Expression typiquement française du rationalisme du Grand Siècle, cette disposition des allées, des bosquets et des plans d'eau est un prélude à toutes les ingénieries sociales à venir. Pas une trace de pas humain pour souiller cette abstraction pourtant faite de main d'homme. C'est très beau, avec quelque chose d'inquiétant dans cette blancheur immaculée qui a effacé toute faiblesse, tout défaut, comme si se voyait là l'idéal mathématique d'un monde sans fêlure. N'est-ce pas celui qui se prépare demain ? Versailles sous la neige ou l'allégorie du monde parfait, impeccable, entièrement numérisé par les computations sans erreur ni profondeur de l'Intelligence Artificielle ou tout n'est plus, comme ici, que surface.

Une carrière politique brillante, foudroyée en plein vol par une longue maladie

Une carrière politique brillante, foudroyée en plein vol par une longue maladie. Ce fut un des grands ministres de la Culture de la Ve République. Je l'ai aimé comme un second père. À la mort de son fils, Jérôme, il m'écrivit une des plus bouleversantes que j'ai jamais reçues. La pensée de lui m'accompagne toujours. Mon oncle.

Un beau et grand merci, amis convivialistes du MAUSS ! Le livre est présenté sur la page d'accueil en Lecture du mois

Un beau et grand merci, amis convivialistes du MAUSS ! Le livre est présenté sur la page d'accueil en Lecture du mois. C'est un honneur !
Un article, "La littérature et l'expérience impitoyable du bien", paraîtra dans le prochain numéro de cette prestigieuse revue internationale, fondée par Alain Caillé. La revue n'est pas contentée de gagner, depuis plus de vingt-cinq ans, les intelligences dans sa critique de l'utilitarisme triomphant et de l'hégémonie de l'économisme. Elle défend aujourd'hui la belle et noble cause du convivialisme, face à toutes les formes de démesure qui conduisent notre monde au bord de l'effondrement. Si vous ne la connaissez pas, lisez la. On y trouve une mine d'analyses, académiquement impeccables, et pourtant engagée. Un des plus beaux fleurons de la pensée intellectuelle française et qui accueille dans son mouvement tous ceux et celles qui cherchent une alternative, théorique et pratique, au modèle dominant.

Une bonne nouvelle : Bry sur Marne reconnu en état de catastrophe naturelle au titre des inondations de la Marne de janvier et février 2018, les...

Une bonne nouvelle : Bry sur Marne reconnu en état de catastrophe naturelle au titre des inondations de la Marne de janvier et février 2018, les sinistrés doivent très rapidement déposer leur dossier auprès de leur assureur.

La Presse en parle : j’ai proposé au nom du groupe @94_Autrement au président @christianfavier que l’autisme soit déclaré grande cause...

La Presse en parle : j’ai proposé au nom du groupe @94_Autrement au président @christianfavier que l’autisme soit déclaré grande cause départementale 2018.
pourquoi encore un refus de la majorité ? @LeParisien_94 @94citoyens

bonne nouvelle sur le front des inondations : le secteur Marne passe ce soir en vigilance jaune

bonne nouvelle sur le front des inondations :
le secteur Marne passe ce soir en vigilance jaune. Certains riverains sont encore très impactés mais la décrue de la Marne est enfin réelle, malgré l’épisode neigeux.

‪inondations à #Bry : la neige c’est la double peine pour les riverains des bords de Marne sans électricité

‪inondations à #Bry : la neige c’est la double peine pour les riverains des bords de Marne sans électricité. Sans chauffage chez eux, ils sont saisis par le froid et l’humidité en sortant dehors, heureusement aidés par la police municipale qui fait un sacré boulot. Pendant ce temps les pompes font leur office pour évacuer l’eau.‬ Bravo à la mobilisation sans faille des services techniques municipaux sur le front 7 jours sur 7 depuis plus de quinze jours. La Marne a baissé de 30 cm en 3 jours, c’est très rassurant mais la décrue est très lente.

retrouvez mon intervention sur ma proposition de déclarer le handicap grande cause départementale 2018 dans le Val de Marne - étonnant refus de la...

retrouvez mon intervention sur ma proposition de déclarer le handicap grande cause départementale 2018 dans le Val de Marne - étonnant refus de la majorité départementale alors que nous avons voté un plan de création de 380 places entre 2018 et 2022

je suis très heureux de ce plan départemental de création de 380 places pour l’accueil des personnes en situation de handicap dont 235 places...

je suis très heureux de ce plan départemental de création de 380 places pour l’accueil des personnes en situation de handicap dont 235 places réservées aux enfants et adultes autistes entre 2018 et 2022.
Je m’étonne que la majorité départementale - alors qu’elle affirme qu’il faut mettre la pression sur l’Etat pour créer 140 autres places médicalisées - refuse à nouveau ma proposition de déclarer 2018 ‘grande cause départementale pour la prise en charge des personnes en situation de handicap’.

en commission permanente au Département nous évoquons bien évidement les conséquences de la crue de la Marne et j’ai demandé à ce que les...

en commission permanente au Département nous évoquons bien évidement les conséquences de la crue de la Marne et j’ai demandé à ce que les élus départementaux soient associés au retour d’expérience sur cet événement. Nous votons également l’extension du dispositif Ordival aux collégiens handicapés scolarisés dans les IME notamment l’IME Bellan à Bry et le centre de rééducation fonctionnelle à Villiers.

C'est ainsi, méfiez vous

C'est ainsi, méfiez vous.
Les prometteurs font des promesses et les profiteurs du profit.
Ma candeur ne fut que crédulité.
Les flatteurs vivent de flatteries et sans celles-ci ils ne sont rien
Ne pas les flatter c'est prendre un risque...

Quand tu te décides à faire un courrier très "old school"

Quand tu te décides à faire un courrier très "old school".
Papier vieilli, plume d'argent et encre noire...
Toute une dimension, sans droit à l'erreur. sans correcteur d'orthographe...
Tout un art mourrant sous les affres du numérique et de l'instantanéité...

En partant du principe c'était bien mieux avant

En partant du principe c'était bien mieux avant...
Il faut être né avant... 1969. C’est mon cas. Et ce qui suit est à peine caricaturé. C’est tellement vrai !
Les anciens comprendront :
On vit une époque vraiment formidable !!!
ECOLE
1969 Je suis instituteur, il gèle à pierre fendre, je jette des seaux d'eau dans la cour de récré pour que les élèves puissent faire des glissoires. Tout le monde est content ! On prolonge les récrés.
2018Je suis directeur, la cour est verglacée, je demande aux ouvriers de l'école de jeter du sel de déneigement sur toute la cour.
Tout le monde est content ! On abrège les récrés extérieures.
Travail
1969
44 heures par semaine, tout le monde à du boulot,tout le monde est content, en sortant du bureau ou de l'atelier les jeunes couples donnent un coup de main aux grands-parents, jardinage, fendre du bois, cuisiner pour les femmes.
2018
35 heures au mieux, souvent 32 par semaine, tous nos jeunes sont crevés ! crevés ...ils n'en peuvent plus de ce boulot de merde, heureusement qu'ily à 50 jours de congés grace aux RTT et le départ dans 10 jours en Thailande. Et puis il faut vite rentrer à la maison car il faut surfer sur les jeux vidéo avec les taiwanais, et les grands-parents? pas de problème ils vont bien depuis le dernier contact à Noël ou ils nous on refilé du pognon sur leur petite retraite, mais de toute façon ils ne voyagent pas, alors...autant le bouffer tout de suite.
> Vacances :
1969 :
Après avoir passé 15 jours de vacances en famille, en Bretagne, dans la caravane tractée par une 403 Peugeot, les vacances se terminent.
Le lendemain, tu repars au boulot, frais et dispos.
2018 :
Après 2 semaines à la Réunion et à l'Ile Maurice, obtenues à peu de frais grâce aux « bons vacances » du Comité d'Entreprise, tu rentres fatigué et excédé par 4 heures d'attente à l'aéroport, suivies de 12 heures de vol.
Au boulot, il te faut 1 semaine pour te remettre du décalage horaire !
Acheter du lait, du beurre et des œufs :
1969 :
Tu vas chercher du lait chez le crémier, qui te dit bonjour, avec ton bidon en alu, et tu prends du beurre, fait avec du lait de vache, coupé à la motte. Puis tu demandes une douzaine et demi d'œufs qu'il sort d'un grand compotier en verre.
Tu paies avec le sourire de la crémière, et tu sors sous un grand soleil.
Le tout a demandé 10 minutes.
2018 :
Tu prends un caddie de merde dont une roue est coincée et qui le fait aller dans tous les sens sauf celui que tu veux.
Tu passes par la porte qui devrait tourner mais qui est arrêtée par ce qu'un benêt l'a poussée, puis tu cherches le rayon crémerie, où tu te les gèles, pour choisir parmi 12 marques le beurre qui devrait être fait à base de lait de la communauté. Enfin tu cherches la date limite...
Pour le lait :
Tu dois choisir avec des vitamines, bio, allégé, très allégé, nourrissons, enfants, malades ou mieux en promo avec la date dessus et la composition......
Pour les 12 œufs :
Tu cherches la date de la ponte, le nom de la société et surtout tu vérifies qu'ils ne soient pas fêlés ou cassés et paf !!! Tu te mets plein de jaune sur le pantalon !!!
Tu fais la queue à la caisse. La grosse dame devant toi a pris un article en promo qui n'a pas de code barre ... Alors tu attends, et tu attends .....,
Puis toujours avec ce foutu caddie de merde, tu sors pour chercher ton véhicule sous la pluie. Tu ne le retrouves pas car tu as oublié le N° de l'allée.........
Enfin après avoir chargé la voiture, il faut reporter l'engin pourri et là, tu vas t'apercevoir qu'il est impossible de récupérer ta pièce de 1euro .....
Tu reviens à ta voiture sous la pluie qui a redoublé.
Cela fait plus d'une heure que tu es parti.
Faire un voyage en avion :
1969 :
Tu voyages dans un avion d'Air France. On te donne à manger et t'invite à boire ce que tu veux, le tout servi par de belles hôtesses de l'air, et ton siège est tellement large qu'on peut s'assoir à deux.
2018 :
Tu entres dans l'avion en continuant d'attacher ton ceinturon qu'on t'a fait retirer à la douane, pour passer le contrôle.
Tu t'assoies sur ton siège et, si tu éternues un peu trop fort, tu mets un coup de coude à ton voisin.
Si tu as soif, le steward t'apporte la carte et les prix sont ahurissants.
Michel doit aller dans la forêt après la classe. Il montre son couteau à Jean avec lequel il pense se fabriquer un lance-pierre :
1969 :
Le directeur voit son couteau et lui demande où il l'a acheté pour aller s'en acheter un pareil.
2018 :
L'école ferme. On appelle la gendarmerie. On emmène Michel en préventive.
TF1 présente le cas aux informations en direct depuis la porte de l'école.
Discipline scolaire :
1969 :
Tu fais une bêtise en classe. Le prof t'en colle deux. En arrivant chez toi, ton père t'en recolle deux autres.
2018 :
Tu fais une bêtise. Le prof te demande pardon.
Ton père t'achète une console de jeux et va casser la gueule au prof.!!!

Dominique et Marc se disputent. Ils se flanquent quelques coups de poing après la classe :
1969 :
Les autres les encouragent, Marc gagne.
Ils se serrent la main et ils sont copains pour la vie.
2018 :
L'école ferme. FR3 proclame la violence scolaire, relayée par BFMTV et ITélé en boucle et TF1 au journal de 20 heures.
Le lendemain, Le Parisien et France Soir en font leur première page et écrivent 5 colonnes sur l'affaire.
Jean tombe pendant une course à pied. Il se blesse au genou et pleure. Sa prof Jocelyne le rejoint, le prend dans ses bras pour le réconforter :
1969 :
En deux minutes Jean va beaucoup mieux et continue la course.
2018 :
Jocelyne est accusée de perversion sur mineur et se retrouve au chômage, elle écopera de 3 ans de prison avec sursis.
Jean va de thérapie en thérapie pendant 5 ans. Ses parents demandent des dommages et intérêts à l'école pour négligence, et à la prof pour traumatisme émotionnel. Ils gagnent les deux procès.
La prof, au chômage et endettée, se suicide en se jetant d'en haut d'un immeuble. Plus tard, Jean succombera à une overdose au fond d'un squat!!!
Arrive le dernier dimanche d’octobre :
1969 :
Il ne se passe rien.
2018 :
C'est le jour du changement d'horaire : les gens souffrent d'insomnie et de dépression

Rubrique : j’en étais sûr !Salauds de moujiks!Les fusillades dans les écoles aux États-Unis, c’est Poutine ! Il a manipulé la chambre des...

Rubrique : j’en étais sûr !
Salauds de moujiks!
Les fusillades dans les écoles aux États-Unis, c’est Poutine ! Il a manipulé la chambre des représentants et le Sénat pour l’adoption du deuxième amendement de la constitution américaine.
• Mais c’était en 1791 !
• Et alors ? Qu’est-ce que ça change ? C’est Poutine quand même !
D’ailleurs, c’est aussi ce salaud Poutine qui a créé la NRA qui rend impossible l’interdiction des armes. Et permet ces massacres réguliers dans les écoles.
• Mais la création de la NRA, c’était le 17 novembre 1871 !
• Et alors ? Qu’est-ce que ça change ? C’est Poutine quand même !
À partir de 1’ sur la vidéo.

Rubrique : au bal masqué, ohé, ohé…Justin Trudeau, le Frégoli de la diplomatie, multiplie les déplacements à l’étranger

Rubrique : au bal masqué, ohé, ohé…
Justin Trudeau, le Frégoli de la diplomatie, multiplie les déplacements à l’étranger. Tous ses déguisements sont prêts. On notera celui prévu pour la visite à Macron, l’accueil dans la (basse) cour de l’Élysée sera très fashion.
Pour le déplacement en Papouasie Nouvelle-Guinée, Trudeau hésite encore…

Rubrique cinéma : 3 BillboardsVoilà un chouette film noir

Rubrique cinéma : 3 Billboards
Voilà un chouette film noir. On dirait du Jim Thomson mais avec une petite différence. Au contraire de ce qui se passe dans « 1275 âmes », de temps en temps le réalisateur allume la lumière. Alors, il fait moins sombre dans cette Amérique profonde, celle qui doit voter Trump. Cohabitent dans les personnages la banalité du mal, mais aussi la banalité du bien.
À voir après Comancheria, film auquel il se rattache. D’ailleurs, il y a des éléments communs dans la bande-son des deux. Des chansons country et en particulier un magnifique Townes Van Sandt. Un hasard ? Je ne crois pas.
Et puis, on dira quand même un mot de Frances McDormand, la fliquette enceinte de «Fargo ». Le genre de femme que l’on n’aimerait pas avoir à la maison. Incroyable performance.
PS: Télérama n’a rien compris. C’est un bon indice.

Rubrique : il n’y a pas que les islamistes à être pénibles

Rubrique : il n’y a pas que les islamistes à être pénibles.
Certains cathos, quand ils s’y mettent, dans leur genre ils ne sont pas mauvais.
Déjà, en France, ils n’arrivent plus à trouver de curés, alors ce sont les Africains qui s’y collent et reviennent évangéliser ce pays de mécréants. Mais attention il faut qu’ils restent à leur place les noirs.
Depuis bientôt 600 ans, on fête Jeanne d’Arc à Orléans, et depuis la canonisation de Jeanne en 1920, c’est une cérémonie religieuse. Pour l’incarner cette année à l’occasion de cette manifestation à valeur symbolique, ils ont choisi une jeune fille qui cochait toutes les cases : pratiquante, brillante et dévouée aux autres. Problème, elle est métisse dis donc !
Et là, déchaînement répugnant du racisme le plus obtus de ceux qui vont jusqu’à la traiter de « babouin » (!!!) , et tout cela bien sûr au nom du Christ universel.
Dites amis curés africains, non seulement il faut les re-évangeliser ces Français-là, mais au passage, si vous pouviez les rendre moins cons, ce ne serait pas du luxe.
À propos, ma dernière (pour l’instant) petite fille est métisse. Je ne sais pas si elle sera candidate pour incarner Jeanne d’Arc, mais je ne conseille à personne de lui manquer de respect.

Rubrique : là on en tient un sévère

Rubrique : là on en tient un sévère.
Trudeau prend les voyages officiels pour des bals masqués. Les indiens apprécient moyen.
Mais où les Canadiens ont-ils déniché cet ahuri ?
Même les Dupont sont moins stupides.